Cashpad
<- Blog
Editorial

Comment bien préparer la réouverture ?

La réouverture se précise, avec une annonce d’ouverture des terrasses dès le 19 mai. Une sortie de crise qui se fait cruellement attendre depuis plus d’un an maintenant. Cette année difficile aura permis au secteur de la restauration de continuer sa mue et d’amorcer le futur avec des idées innovantes et des solutions déjà bien en place.
Cashpad Team
5/5/2021
Partager
La réouverture se précise, avec une annonce d’ouverture des terrasses dès le 19 mai. Une sortie de crise qui se fait cruellement attendre depuis plus d’un an maintenant. Cette année difficile aura permis au secteur de la restauration de continuer sa mue et d’amorcer le futur avec des idées innovantes et des solutions déjà bien en place.

Avoir les bons outils pour gérer la reprise

Les opportunités du digital

La réouverture se précise, avec une annonce d’ouverture des terrasses dès le 19 mai. Une sortie de crise qui se fait cruellement attendre depuis plus d’un an maintenant.  Cette année difficile aura permis au secteur de la restauration de continuer sa mue et d’amorcer le futur avec des idées innovantes et des solutions déjà bien en place.

Réouverture rime avec accueil physique des clients, réorganisation des opés, reprise des commandes et de la gestion de site, mais également avec digitalisation !

Grâce à l’évolution digitale de leur offre, certains restaurants ont pu continuer à servir durant les confinements successifs. Une évolution qui a été bénéfique et a permis de rester en contact avec ses clients, proposer des offres exclusives, adapter sa carte à la livraison et développer la vente à emporter. Certains restaurateurs ont même gagné des clients malgré la période, grâce à leur présence en ligne.

Nous pouvons nous demander quelle sera la place du digital pour la reprise, et plus largement, pour le futur du secteur ?

On peut par exemple citer le click & collect et la livraison, les deux principaux pourvoyeurs de revenus durant les confinements. Car, si l’émulation et la vie des restaurants vont repartir, la demande sera toujours présente en livraison et en vente à emporter. L’important sera justement d’arriver à jongler entre les différents canaux digitaux mis en place, et l’accueil physique des clients, en terrasse et en salle.

De plus, il a été démontré par TastyCloud que les offres de vente à emporter augmentent le ticket moyen d’au moins 17% grâce aux visuels et mises en avant des produits et des offres. Les ventes additionnelles battent des records lorsque le client commande via des canaux digitaux. S’adapter à la réouverture oui, mais sans pour autant renier les nouveaux modes de consommation qui se sont développés ou affirmés durant la crise.

Les évolutions qui font la différence

La prise de commande et l’encaissement ont été les principales évolutions du secteur ces dernières années : plus rapides, plus sécurisées, plus digitales. Mais, si ce sont les plus connues et les plus répandues, ce sont loin d’être les seules à faciliter la vie des clients et des restaurateurs.

Cela passe par la disposition de QR code permettant de consulter un menu digital en ligne, afin de respecter les gestes barrières. Le coupler avec un module de commande à table permet d’optimiser le temps de prise de commande, de générer des ventes additionnelles et de gagner du temps sur l’ensemble du service. Un parcours client simple et efficace, entièrement “phygital”, qui correspond aux attentes consommateurs, voilà la première étape à mettre en place pour s’assurer une reprise sereine. Une évolution que vous pouvez aisément accompagner de bipeurs, permettant de prévenir les clients dès que leur repas est prêt. L’important est d’avoir un parcours simple et cohérent !

Autres évolutions, les bornes. Surtout présentes en restauration rapide, elles permettent, au même titre qu’un QR code, de gagner un temps précieux sur chaque prise de commande tout en évitant les contacts. D’autant plus si elles sont reliées à un écran cuisine (KDS) qui permet d’envoyer directement les commandes de la salle en cuisine, la production est plus rapide et le temps d’attente est grandement réduit.

Servir plus rapidement permet d’optimiser le temps passé sur chaque client et donc d’en servir un plus grand nombre. Vous offrez un parcours client adapté et rapide avec du personnel dédié, que ce soit pour l’encaissement ou le service.

Simple et efficace, le menu digital est devenu un indispensable pour tout restaurateur.

Il faut adapter le mieux possible son menu, en réfléchissant aux différents coûts et aux offres, pour être certain d’attirer le consommateur avec des propositions simples et adaptées. Présenter son offre et ses produits en ligne permet de générer un flux plus important et d’attirer des chalands venus de plus loin. Les clients ont pris l’habitude de se renseigner sur les restaurants via internet avant leur venue, et cette tendance s’accentue depuis l’ère Covid.

Plus question de faire l’impasse sur une présence digitale, chaque point de contact avec le consommateur est décisif et la reprise s’annonce totalement hybride entre tous les canaux mis en place.

Préparer la réouverture

Des habitudes à reprendre

L’expérience client avant tout

Un établissement qui fonctionne et dans lequel le consommateur revient doit répondre à des critères basiques, par exemple, proposer une bonne cuisine et maintenir un service de qualité. Mais avec la crise et les évolutions du secteur, les enjeux se multiplient.

Les quatre grands défis de la restauration qui se posent désormais pour l’après Covid sont :

– Le développement de la vente à emporter, Comme nous l’avons vu précédemment, la vente à emporter devrait perdurer dans les habitudes de consommation.

– Les circuits courts et les produits locaux, depuis quelques années maintenant, le “manger mieux” est plus qu’une tendance, c’est un combat contre la malbouffe. Il est important de le prendre en compte car cela renvoie à une volonté de sourcer des produits locaux et de travailler de manière engagée pour le développement durable. La crise a sensibilisé un grand nombre de citoyens au gaspillage alimentaire, aux mauvaises pratiques agricoles et aux importations polluantes. La préoccupation est maintenant d’arriver à mieux se nourrir tout en prenant soin de la planète. Les ventes directes, la livraison à domicile, les drive fermiers et les magasins de producteurs comme sources d’approvisionnement ont explosé durant le confinement. La tendance “verte” observée avant le confinement ne cesse de s’accentuer, au profit d’une consommation plus locale et de saison.

– La diversification de son activité, il est judicieux aujourd’hui pour chaque restaurateur de savoir diversifier ses sources de revenus. Cela passe en priorité par le déploiement d’une offre de livraison et de vente à emporter. Il faut également faire preuve d’inventivité et mettre en place de nouvelles idées qui renforcent votre expertise restauration. Par exemple développer un service traiteur, ou bien aménager un rayon de ventes de produits en rapport avec votre cuisine ou vos valeurs.

– Une communication transparente sur la sécurité et l’hygiène, cela parait évident aujourd’hui. Il faudra rassurer les clients au quotidien et à chaque service sur les conditions sanitaires qui règnent dans votre établissement. Là encore, des parcours digitaux optimisés pour la prise de commande et l’encaissement vous aideront à répondre plus facilement à ces attentes. Par exemple, la plupart des consommateurs sont prêts à payer directement à table avec leur smartphone à la fin de leur repas. On note une réelle volonté de suivre un parcours digital simple et efficace de la part des consommateur, afin de se faciliter la vie et de répondre à des mesures d’hygiène. Les restaurateurs ont compris leurs attentes et redoublent d’efforts pour se mettre aux normes sanitaires et pour proposer un parcours client adapté.

L’enjeu de fidélisation en ligne comme en physique grâce au marketing est également une brique importante pour les mois et années à venir. Acquérir de nouveaux clients et maintenir le contact avec eux passe désormais par le digital : site du restaurant, menu en ligne, page Google, avis, référencement, etc… Il ne faut pas passer outre ces nouveaux usages car plus de 80% des français recherche leur restaurant en ligne avant de s’y rendre.

Rapidité, transparence et cohérence, voilà les grands principes d’une reprise réussie, d’une digitalisation qui améliore l’expérience client et qui fidélise le consommateur.

Gérer son planning et ses stocks

Si le service et les attentes clients sont le fondement des préoccupations opérationnelles pour tout restaurateur, la gestion et les plannings sont tout aussi importants. La réouverture est l’occasion d’optimiser la gestion de ses approvisionnements, de gérer le volume qu’il y aura entre vos différents canaux (physiques et digitaux).

De nombreux logiciel intégrés à votre caisse et disponibles sur ordinateur vous permettent de gérer très simplement l’ensemble de votre gestion. C’est le cas par exemple de Multi : une solution complète pour les restaurateurs, mettant à leur disposition de nombreux modules pour piloter de manière précise leur(s) établissement(s).

Ce logiciel vous propose quatre modules distincts et entièrement paramétrables selon vos besoins. Vous pouvez gérer votre CA de manière précise et budgéter votre prévisionnel en toute simplicité (prix moyen, nombre de couverts, tickets…). Le module RH à disposition est très utile pour la planification et la gestion de votre personnel. Le module de stocks, extrêmement complet, vous permet de gérer les matières premières, les quantités, vos inventaires, le contrôle des écarts et des consommations, vos articles,  vos différentes fiches techniques et fiches recettes. Enfin, un module très intéressant :  la gestion du laboratoire de production ou cuisine de production. Cela vous permet la gestion des livraisons,  la création de bons de livraison et création de factures.

Une telle aide logistique résout la plupart de vos soucis, la gestion ultra fine de tous vos points de contacts vous fait gagner en temps, en efficacité et en argent.

Pour la reprise, il est nécessaire de pouvoir s’appuyer sur des données fiables et sur un planning précis. Les solutions digitales de planning et de gestion vont donc vous être d’une grande aide afin de réduire la pression sur vos épaules et garder la tête froide durant les services ou en cas d’imprévu. Mettez tous les petits soucis de côté et concentrez-vous simplement sur le service et la satisfaction client.

Choisir les bons outils digitaux pour travailler au quotidien c’est s’assurer une sérénité logistique et soulager toute la chaine de production. De plus, vous augmentez votre réactivité et êtes toujours prêt à pallier le moindre souci.

Bien préparer la réouverture

Les nouveaux parcours

Cashless & Innovations

De nouveaux parcours digitaux émergent et dessinent les tendances de demain. Les points de contact sont en train de se dématérialiser et les rapports aux restaurants sont en train d’évoluer vers de plus en plus de “sans contact”.

Le cashless est le point culminant de ces nouveaux parcours innovants. Via des applications ou encore des bracelets, il n’y aura bientôt plus besoin d’espèces et les parcours clients se feront en autonomie partielle voire totale.

Ces formats émergent dans les nouveaux lieux de vie pluridisciplinaires et les grands espaces dédiées à la food tels que la Boca Foodcourt de Bordeaux ou encore La Commune à Lyon. De nombreux acteurs de la restauration qui ont toujours su être à la pointe de l’innovation en terme de digitalisation s’y intéresse, comme le groupe Big Mamma par exemple, avec la solution Sunday.

Les fondateurs des trattoria les plus connues de la capitale ont lancé une nouvelle solution de paiement, Sunday, qui permet de payer son addition en totale autonomie via un QR code positionné sur la table des restaurants. Le but ? Les clients n’ont pas à patienter et les restaurateurs, qui paient moins cher leur service de paiement, voient leurs tables se libérer plus rapidement. C’est surtout plus de temps consacré à la relation client !

Une équation gagnante pour tout le monde. Temps gagné, pourboire augmenté, hausse du panier moyen et meilleure rotation des tables, que dire de plus ? Le client est ravi, il peut payer plus facilement et plus rapidement.

Encore un phénomène de niche, notamment en France, les robots cuisiniers commencent à arriver. Capable d’égaler le travail d’un homme en terme de goût et de qualité de cuisine tout en augmentant drastiquement le rendement. Le robot Creator, designé en Californie, est capable de sortir 4 000 hamburgers en une heure.

Plus proche de nous, les robots de chez Pazzi di Pizza vous promettent des pizzas d’une qualité irréprochable à toute heure du jour et de la nuit.

Digitalisation, automatisation, robotisation… le futur est bien en marche.

Les innovations ne cessent de bousculer le secteur de la restauration, et le font évoluer chaque jour un peu plus positivement. C’est bien là que réside la future force de frappe de n’importe quel établissement ou chaîne. Gagner en productivité et en rendement, c’est important pour tout restaurateur, mais la clé de la réussite aujourd’hui c’est la satisfaction client.

Aujourd’hui, la digitalisation ne remplace pas l’activité physique, mais la complète parfaitement . Nous évoluons à présent dans l’ère de l’expérience client, il ne faut donc pas faire l’impasse sur les nouveaux canaux de vente et les nouvelles innovations d’un secteur qui ne cesse de se réinventer et de s’adapter !

Cashpad Team
5/5/2021
Partager
Recevez notre newsletter mensuel
Un résumé mensuel des dernières nouvelles, articles et ressources.
Parfait ! Vous êtes dans la boucle :)
Oops ! Véfifiez votre email et essayez de nouveau.
Les derniers articles